3-5 min
November 27, 2023
HD Sciences 16
Dans cet article de HD Sciences, les méthodes traditionnelles de mesure de la pluie, telles que les pluviomètres et les radars, sont explorées en détail. Ces instruments bien documentés et complémentaires ont permis des décennies de mesures fiables des précipitations, mais l'article souligne la nécessité de revenir sur le concept de mesure de la pluie, qui peut ne pas être aussi intuitif qu'il semble.
Lire

La neige

December 26, 2022
3-5 min

La neige peut se définir comme un type de précipitation atmosphérique, une forme de pluie cristalline qui se produit lorsque l’on atteint une température négative. À cette température, les gouttes d’eau se transforment en flocons blancs et légers, la neige.

Formation

Plusieurs facteurs doivent être réunis afin d’observer ce phénomène météo. Et oui, les températures négatives ne suffisent pas… La formation de la neige nécessite : la présence de vapeur d’eau, des températures basses et des particules. Revenons au départ pour comprendre comment se forme-t-elle :

L’eau des lacs et des océans s’évapore dans un premier temps au contact de la chaleur. Cette vapeur d’eau monte dans l’atmosphère. Plus cette vapeur monte, plus elle est soumise à des températures basses et se condense au contact de nuage afin de former des gouttelettes. Au sein des nuages, les gouttelettes vont s’agglomérer sur les particules présentes dans l’air, étant microscopiques comme la poussière ou encore le sable. Suite à cela, la température joue un rôle important dans la détermination du type de précipitation.

  • Si la température du nuage est supérieure à 0 °C, alors des précipitations de pluie vont suivre.
  • Cependant, si la température du nuage se situe sous le point de congélation, inférieur à 0° C, c’est à partir de ce seuil que l’eau gèle et que des cristaux de glace se forment autour de ces particules. Quand les cristaux de glace deviennent trop lourds, ils vont donc se décrocher des nuages et tomber en direction du sol, sous forme de précipitations solides : des flocons de neige.
Caractéristiques

Tout comme les précipitations, la neige peut prendre différentes formes puisque les flocons sont influencés par la température de l’air avant leur chute sur le sol. On peut distinguer :

  • La neige sèche : également connue sous le nom “poudreuse”. Elle peut être considérée comme la neige dite “parfaite” pour skier. Elle tombe généralement lorsqu’il fait très froid, en montagne et ne contient pas d’eau liquide. Elle est uniquement formée de cristaux, elle est très légère et ne colle pas.
  • Le gel : c'est un type de neige qui se forme directement sur le sol. En effet, quand la température est inférieure à 0 avec un taux d’humidité élevé, l’eau se trouvant à la surface de la terre gèle et va former du givre.
  • La neige humide : elle est plus fréquente en plaine et apparaît quand les températures sont légèrement positives. Elle contient un peu d’eau liquide et colle très facilement. Elle est humide, lourde et si elle s’accumule, peut entraîner des dégâts importants et des perturbations sur les différents trafics.
  • La neige mouillée : comme son nom l’indique, elle est formée d’énormément d’eau et peut se former en situation de températures positives (1/3° C). Elle est très lourde, peut être aisément enlevée, mais devient dangereuse, car elle peut facilement se transformer en verglas.
  • Pluie verglaçante : Dans ce cas, les flocons de neige traversent d’abord une masse d’air positive puis négative, ce qui les transforme en pluie verglaçante pouvant être très dangereuse.
Type de cristaux de neige

Nous pouvons distinguer différentes formes de cristaux de neige.

Tableau montrant les différents types de cristaux de neige
Les différents types de cristaux de neige - HD Rain

Facts

En 1988, Nancy Knight, une chercheuse scientifique du Centre national en recherche atmosphérique du Colorado, a repéré deux flocons qui étaient parfaitement identiques, tous deux provenant d’une tempête dans le Wisconsin.

Le continent américain enregistre 105 tempêtes de neige en moyenne par hiver.

Le plus grand flocon de neige, mesurant 38 cm sur 20 cm de hauteur, a été observé en janvier 1887, à Fort Keogh dans le Montana.

Le record de la quantité de neige tombée dans une journée, revient à l’Italie, plus précisément au village de Capracotta. En effet, 2,5 m de neige en une journée et demie ont été enregistrés en mars 2015, soit une moyenne de 13 cm/h.

www.meteoweb.eu